De nouvelles bestioles…

C’est avec Romain Segaud, auteur des animations de Micmacs, que je vais finalement réaliser un petit court-métrage d’animation les mettant en scène, juste pour le plaisir…

.
Ces bestioles sont inspirées des créations d’un artiste que j’admire profondément et collectionne depuis longtemps: Jephan de Villiers : http://jephan-de-villiers.com

Quelques news…

A San Francisco, la galerie “Spoke Art” a organisé une expo “Hommage à Caro-Jeunet”… 60 artistes ont illustré un peu tous nos films, surtout Amélie…

http://store.spoke-art.com/collections/la-couleur-de-letrangete-jeunet-caro

spoke-art

Dans le genre “Tribute”, un garçon nommé Alexandre Gasula s’est fendu d’un “montage hommage” pas piqué des hannetons…

Toujours dans le même genre, le Hollywood Reporter a fait une enquête :

 

hollywood-reporter-1

hollywood-reporter-2

Aucun média français n’a relayé l’info… Je me marre…

“Amazon studio” produit des pilotes de série télé. Si les internautes plébiscitent ces pilotes, alors ils donneront lieu à une première saison.
Ainsi en août sera diffusé le pilote de “Casanova”, écrit par Stuart Zicherman, qui est donc le showrunner, et produit par Ben Silverman. J’ai modestement réalisé le pilote, tourné à Budapest, Venise et Versailles. Diego Luna joue Casanova avec une pléiade de formidables acteurs essentiellement britanniques. Le chef opérateur était Pierre Gill qui avait fait les images de seconde équipe de TS Spivet. Anne Seibel à la déco (c’est elle qui a fait les trois derniers films de Woody Allen), sinon Madeline Fontaine aux costumes (magnifiques) et le reste de mon équipe habituelle, à l’exception d’une nouvelle équipe pour les maquillages (Mathilde Humeau) et les coiffures et perruques (Mathieu Gueracaque & Miguel Santos) pour ce film d’époque dont l’esprit n’est pas sans rappeler Les liaisons dangereuses

IMG_2318

IMG_2341

IMG_2382

IMG_3618

IMG_3630

IMG_3640

IMG_3645

IMG_3646

IMG_3716

Sinon une grosse pub internationale pour le Café Lavazza avec en guest star le formidable Sergio Castellitto… Egalement tournée à Budapest, avec cette fois Thomas Hardmeyer à l’image (TS Spivet) et Benoît Barouh à la déco.

 

Pour l’avenir…

Peut-être une mini-série de mes souvenirs de cinéma, tous ludiques, poilants, bizarres… J’en ai déjà collecté 600. Pour une chaîne de télé et Internet ?

Un ou deux scénarios en gestation… et d’autres bestioles en perspective !

Et maintenant…

C’est parti pour Casanova. La règle du jeu est foncièrement différente, il faut préparer en une dizaine de semaines au lieu des huit mois pour un long-métrage, tourner en une vingtaine de jours au lieu d’une vingtaine de… semaines. Bref un challenge intéressant, paniquant et excitant.

Moi qui voulais faire un truc érotique… le voilà !

Et pendant tout l’hiver…

Sans avoir besoin de financiers, de chaînes de télé, de producteurs… et sans critiques au bout de la chaîne… je m’autorise à bricoler une collection de bestioles avec des débris trouvées dans la nature. C’est Jephan de Villiers, que j’admire et collectionne, qui m’aura communiqué cette envie. Juste pour le plaisir de FAIRE.

Janvier 2015. Encore Hollywood…

Pour cette fois recevoir deux distinctions de la 3D society, dont le prestigieux “Harold Llyod” award, qui avait été donné auparavant à James Cameron, Martin Scorsese, Ang Lee et Jeffrey Katzenberg. En plus le trophée est magnifique. Ce qui m’en fait trois, car nous avons également gagné le prix 3D du film Indépendant, ainsi que le prix européen remis à Liège.

news 3D society-2

Je fais une Master Class et en profite pour “citer” mon ami Weinstein, ce qui fait l’objet d’un article dans le Hollywood Reporter. Réaction d’un lecteur : “I love it when a European gives the middle finger to Harvey. So refreshing.”

http://www.hollywoodreporter.com/behind-screen/amelie-director-questions-weinstein-plans-767538

Novembre 2014. Me voilà à Hollywood…

pour faire le VRP auprès de tous les network, genre HBO, Netflix etc. L’idée étant de défendre un scénario pour un pilote de série télé écrite par Tony Krantz : Le Fantôme de l’opéra. Le projet est sympa, je n’ai pas de scénario personnel de prêt, Hollywood ne jure plus que par les séries télés, donc allons-y. Mais Le fantôme ne va pas faire écho dans l’immédiat. Par contre Amazon va m’apprécier et me proposer Casanova.

Octobre 2014. Promotion à Rome et Tokyo

news japon 2

Après le chaos surréaliste à l’italienne, l’ordre hyper rigoureux à la japonaise… Je retrouve Kyle Catlett à Tokyo, qu’on exhibe sur la scène dans son numéro d’arts martiaux en compagnie d’un enfant star japonais. Comme toujours les Japonais sont adorables et se mettent en quatre pour leurs invités.

news japon 3

news tokyo 4

Comme les traductions sont longues (voir Lost in translation…) je fais des portraits des journalistes. L’un d’eux va même m’offrir son bonnet parce qu’il me plaît !

Je retrouve également par hasard Claudie Ossard, productrice de Délicatessen, La Cité et Amélie, qui vient tourner avec Ana Girardot.

Spivet marche bien là-bas.

Octobre 2014. Lumière à Lyon

J’y vais pour présenter la nuit Alien à la Halle Garnier devant… 4000 spectateurs… assis sur des chaises en bois. Des matelas sont disposés à l’arrière pour ceux qui craquent. On m’a dit que seulement quelques dizaines de spectateurs seraient partis avant la fin. Les derniers cinéphiles seraient-ils tous lyonnais ?

Belle rencontre et déjeuner avec Paolo Sorentino (La grande Bellezza que j’ai vu 7 fois).

Et avec Dan Ohlmann, qui dirige le musée de la miniature et des SXF. Lui-même miniaturiste de génie. Il a réussi à récupérer entre autres la reine Alien, l’a retapée, et la met en scène dans son antre. Spectaculaire.

news lyon

Septembre 2014. Festival de Deauville

Je suis au jury composé d’anciens présidents du jury, plus Marie-Claude Pietragala avec qui je vais copiner. Costa Gavras, Claude Lelouch, André Téchiné, Vincent Lindon, Pierre Lescure, tous les déjeuners sont prétextes à concours d’anecdotes. Ainsi Lelouch a porté dans ses bras Charlie Chaplin dans les escaliers de son Club 13, et Charlot lui a filé 10 balles… Je tombe amoureux de Whiplash qui remportera le grand prix ainsi que le prix du public.