Petit film pour Netflix

Netflix m’a demandé d’écrire et de réaliser un petit film genre “Netflix vu par moi”…
Voilà donc la chose.

Deux versions de trente secondes seront également diffusées en télé et en salles.
Lumière : Sacha Wiernik, décor : Hervé Gallet, Costumes : Madeline Fontaine, Maquillage : Nathalie Tissier, Coiffure : Antoine Wayne, Casting : Valérie Espagne, Montage : Julien Lecat, Mixage : Vincent Arnardi.

Mon Gaspard…

Te souviens-tu d’une promotion pour Un long dimanche en Allemagne ? Te souviens-tu de la méchante blague qu’on avait faite à un fan ? Il faut dire qu’on en avait signé des autographes et sourit à des selfies… Un jeune geek t’avait donné son appareil photo pour que tu le photographies à mes côtés. On s’était concertés du regard et on a eu la même idée… Tu as zoomé que sur le geek en gros plan… Te souviens-tu de notre fou rire de sales gosses dans la voiture qui repartait tandis que le pauvre gars tambourinait à la fenêtre ?
Les années après le film, à chaque fois qu’on se recroisait, il y avait la même complicité malgré la différence d’âge… J’aimais ta belle gueule, ta cicatrice qu’Audrey caressait du pouce quand Manech partait à la guerre, ta voix, ta simplicité et ta gentillesse. Comme tout le monde, j’ai l’impression de vivre un mauvais rêve et que tout ça n’est rien d’autre qu’une mauvaise blague. Que je vais apprendre que tu seras dans les prochains films de tous les meilleurs metteurs en scène de la planète.
Je t’embrasse mon Gaspard.

“BigBug” est annoncé par Netflix !

De retour après quelques mois fort occupé !

Ça y est, Bigbug est annoncé par Netflix:
Dans mon dernier mot, je parlais de 138 millions d’abonnés. Aujourd’hui, la Covid étant passée par là, Netflix parle de 217 millions d’abonnés.
Ce qui fait environ 550 millions de personnes susceptibles de voir ce film. Pas mal ! Si seulement 1% des abonnés le regardent, ça fera 5,5 millions de spectateurs…

“Amélie” fête ses 20 ans

Amélie a fêté ses vingt ans. Une projection sur la plage au festival de Cannes. On m’avait prévenu que à cause de la pluie, il y aurait sans doute peu de monde. En fait c’était comble, 800 personnes. Seules deux gamines ne l’avaient pas vu…

Idem au cinéma Normandie à Paris. Pour l’occasion, Anne Hidalgo a décidé d’illuminer les Champs -Elysées… Merci Madame la Maire, fallait pas…
Grosse ressortie prévue en Belgique, en Allemagne… Ah ben non en fait, les cinéma referment…

“BigBug” en production pour Netflix

Le 17 a été annonçé officiellement à Paris, par Reed Hastings, le créateur de Netflix, la mise en production de BigBug, que va financer la plate-forme. Ce film va être produit par Eskwad et votre serviteur. Il fera partie d’une collection de films européens, un par pays, dans leur langue d’origine.

Toute mon équipe est sur le pied de guerre, déco, son, image, costumes, montage, etc.
Le casting sera composé d’Elsa Zylberstein, Isabelle Nanty, Stéphane de Groodt, Claude Perron,Youssef Hajdi, Claire Chust, François Levantal, Alban Lenoir et deux adolescents : Marysol Fertard et Hélie Thonnat.
Il s’agit d’une comédie de SF, en lieu clos, avec des humains et des robots, androïdes et mécaniques.

J’ai vécu pour ce projet, (toute proportion gardée) un peu la même histoire que Scorsese avec The Irishman. J’ai traîné ce script en France pendant 4 ans, me suis vu rejeté par tous, comme l’avait été en leur temps Délicatessen et Amélie Poulain. Et comme Amélie, Brigitte Maccioni de UGC en est tombée amoureuse et a voulu le produire. Mais elle n’a pas réussi car visiblement des robots dans une comédie française, ça ne rentre pas dans une case.

Et un jour David Kosse de Netflix m’a écrit de Londres me demandant si je n’aurais pas un projet. Le “oui” avec un grand sourire est revenu 24 heures après !

Et depuis nous vivons un rêve. Équipes enthousiastes, liberté totale, budget suffisant. Le fait que BigBug ne sortira pas en salle n’est pas un problème, car contrairement par exemple à TS Spivet qui était tourné en 3D dans les grands espaces américains, celui-ci se prête particulièrement au petit écran, au format télé. Et je dois avouer que l’idée de ne pas avoir à affronter la sortie salle, avec les chiffres couperets qui tombent à 10h du matin, est plutôt un soulagement. Et savoir que 138 millions d’abonnés pourront le voir est extrêmement excitant !

Non, les plate-formes ne vont pas tuer le cinéma, car les choses s’empilent, se complètent, ne se remplacent pas. Le cinéma n’a jamais tué le théâtre, il y a même encore des films en noir et blanc…

Début du tournage septembre 2020, pour une sortie prévue en novembre 2021.

Et après, 2 autres projets de long métrages qui cette fois excitent les producteurs, un projet de série, et pour les 20 ans d’Amélie, un faux documentaire totalement délirant et poilant !

Un court-métrage pour la Fondation Gaillanne

La fondation Frédéric Gaillanne, établie à l’Isle sur la Sorgue en Provence, est la seule en France à offrir des chiens guide pour des enfants aveugles. Ils font un travail absolument remarquable. J’ai réalisé pour cette Fondation que je parraine un petit film expliquant leur fonctionnement. Ils ont besoin de fonds afin de pouvoir doubler la capacité et ainsi offrir vingt chiens par an au lieu de dix.
Ce film a été réalisé en amateur par une mini équipe de professionnels, et toutes les personnes à l’image font partie de la fondation, ou sont de vraies familles d’accueil pour les chiens. La petite Anaïs est réellement non voyante et a joué le rôle comme une vraie professionnelle, accompagnée de son propre chien “Mozart”.
Merci en passant à Mathieu Kassovitz qui est venu nous dépanner en catastrophe en scooter sous la pluie.
Si vous voulez vous fendre d’un petit chèque pour Noël, il sera le bienvenu. Et n’hésitez pas à partager ce petit film avec tous vos amis…

https://www.fondationfg.org

Looop

Marc Caro, produit par Tapioca Films, a réalisé Looop, court-métrage extrêmement expérimental et personnel… mélange d’animation dans des décors réels. Pour le moment sur Canal Plus, en avril sur le net…

1 2 3 9